Stop ! Voici le secret pour arrêter d’être influencé par les autres sur le web !

Hey Love !!!

J’espère que tu vas bien physiquement et que tu te sens bien aussi bien moralement. Entre la saison des mariages et la rentrée scolaire qui pointe son nez, on peut rapidement avoir le moral bas. J’espère de tout cœur que ce n’est pas le cas pour toi.

Ces derniers temps, j’ai observé le web avec une certaine attention. Il m’est apparu que les avis tranchés, les vérités absolues et les opinions d’experts y sont légion. Ces expertises du dimanche ont tendance à diriger les pensées des âmes moins perspicaces (et même des esprits plus vifs dans certains cas), et à les rassembler en bloc. Dans ces cas, la majorité des internautes s’alignent dans un système de pensées où tout avis contraire passe pour de l’absurde ou de l’humour.

Pour que l’on soit clair, ici je parle d’influence dans sa définition première, c’est-à-dire, la capacité à modifier les opinions ou le comportement d’une personne. Un phénomène qui se transforme en influence de masse sur les réseaux sociaux et crée un effet boule de neige inquiétant selon le sujet. 

Par exemple, la petite lycéenne d’EPI célèbre pour son “je n’ai pas mal” qui a été prise à partie par les internautes. Il y a aussi Princess Téké qui a vécu un véritable cyberharcèlement national dans une affaire où le principal concerné ( son ex conjoint) l’a finalement innocenté. Comme exemple actuel, on a le concert live de la baie des rois où la plupart des artistes ont eu une prestation lamentable, qui s’est transformé sur le web en un procès contre Afrikan Légend. Ceci en omettant complètement la problématique de base qui était le manque de professionnalisme ou d’expérience des artistes gabonais. 

Cela peut paraître étrange qu’une blogueuse vous invite à être moins influençable. Mais je préfère de loin que des centaines d’internautes me suivent pour la cohérence et la qualité de mon contenu en tout âme et conscience, plutôt que d’avoir des milliers d’abonnés suiveurs de mouvement.

Dans cet article je vais vous donner quelques clés pour arrêter d’être influencé négativement sur internet par les autres.

1. Développez votre esprit critique

Obligez-vous à analyser et à déconstruire les informations que vous recevez. Ne vous fiez pas à l’opinion de tout le monde. Avant d’adhérer à une idée, prenez le temps d’établir une réflexion en amont. Tout le monde n’a pas raison. Et quand bien même ce serait le cas, vous devez défendre votre propre opinion parce qu’elle émane de vous. Votre avis compte. 

L’esprit critique est la sentinelle de nos certitudes.

boualem triki

Séparez votre intuition, vos émotions et votre raison. Établissez plusieurs hypothèses. Après ces étapes seulement, vous pourrez étaler votre opinion en toute bonne conscience et en sachant qu’elle vous appartient, même si vous vous trompez. D’autres la partageront peut-être mais, mais cela reste secondaire. 

2. Rappelez-vous qui vous êtes

Internet a la fâcheuse manie de vouloir faire de nous des clones et nous rappeler ce qui est bon pour nous ou pas. Il faut absolument opposer Burna Boy et Wizkid, alors qu’on peut aimer les deux artistes africains et les booster. On se moque et on insulte à tout va sur le web, alors qu’en réalité on est doux et poli à la maison. On traite les féministes de déracinées écervelées alors que l’Afrique par essence est majoritairement matriarcale. Les chrétiens qui sont censés croire au miracle de la résurrection rigolent des “miracles” de “prophètes”, sans qu’aucune investigation n’ait été faite pour démontrer une quelconque supercherie. 

Or nous sommes tous des individus avec notre culture, notre religion, nos connaissances et notre éducation. C’est cet ensemble de choses qui devrait alimenter nos prises de position. On oublie qui nous sommes mais on est prompt à défendre des idées qui ne nous appartiennent pas. On suit juste la vague du moment.

3. Cultivez-vous

Le meilleur moyen de ne pas être un suiveur est d’avoir le maximum de connaissances sur plusieurs sujets. Ou simplement, avoir le minimum de connaissances sur un sujet précis. Cela vous donnera plus de crédit, et vous permettra de prendre la parole en connaissance de cause. 

 Le problème d’internet aujourd’hui est que tout le monde parle de tout, sans véritablement savoir. Du coup, on expose des fausses vérités et on récolte des partisans qui diffusent ce mensonge et en font une vérité absolue. C’est l’illustration parfaite de l’adage de l’aveugle qui conduit un autre aveugle. 

4. Apportez de la nuance dans vos propos et posez les questions

Au lycée, mon professeur de français répétait sans cesse qu’il fallait éviter d’entamer une introduction de dissertation avec une généralité ou une vérité absolue. A moins que ce que vous ayez à dire soit aussi vrai que 1+1=2, tâchez d’apporter toujours de la nuance dans vos propos en ligne. Cela vous évitera de passer pour un cancre en cas d’erreur.

Et le meilleur moyen de passer pour quelqu’un ayant un véritable sens critique, c’est de poser les questions à des interlocuteurs aguerris. Plutôt que d’affirmer une chose avec assurance, donnez votre point de vue en ouvrant le sujet de sorte de recevoir des contributions différentes.

5. Appréciez le débat

 Le dernier point est une extension du point 4. Ne soyez pas fermé au débat. Il n’est pas question d’avoir tort ou raison, ce n’est pas un combat de coqs que vous devez gagner absolument. Le plus important c’est l’échange d’informations, le partage de connaissances. N’ayez pas honte d’être convaincu par l’avis d’un tiers tant que l’échange se fait dans le respect. Tout comme vous devez faire part de votre avis et le justifier avec des arguments cohérents. 

Et s’il vous plaît, ne faites surtout pas passer votre inculture pour de l’humour ou du second degré. C’est la gangrène qui tue à petit feu l’esprit critique des jeunes sur internet en se cachant sous la veste de “l’immaturité”. On n’a vraiment pas besoin de ça. Dire “je ne sais pas” est tellement plus noble que de raconter des bêtises par suivisme. 

N’oubliez pas que vous devez vous affranchir de la foule et exister en tant qu’individu à part entière. Vous ne serez qu’une plus belle personne. Et votre audience vous identifiera pour la personne authentique et originale que vous êtes. Ne vous cachez plus derrière les autres. On veut vous voir…en fait. 

C’est tout pour aujourd’hui. 

Allez, tchuss. 

Auteur : Malvyna

Petite dame gabonaise de 1m59, Consultante en Communication d'entreprise. Beauty addict, amoureuse de cheveu crépu, féministe sur les bords, fan de Rnb des 90's et 00's Pleine d'amour et d'eau fraîche.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s