Le kwanza ou la suprématie des claires et métisses

Hey Love ! Oui je sais, je suis restée très silencieuse ces derniers temps. Mais je m’organise pour être encore plus constante. Vous vous en rendrez compte dans les prochaines semaines.

Il y a quelques semaines, une marque camerounaise de cosmétiques a fait le buzz sur la toile avec sa campagne publicitaire. L’affiche de ladite campagne représentait une reine à la peau très claire (dépigmentée) entourée de ses sujets à la peau foncée. Une image qui représente clairement la suprématie des peaux claires et métissées. Un fait de société qui existe encore plus dans les pays africains, particulièrement au Gabon : On l’appelle “le colorisme”.

Le colorisme : le privilège des claires et métissés ?

Petit récap pour ceux qui ne savent pas. Le colorisme est la discrimination entre personne d’une même communauté, selon la clarté de leur peau. Les personnes plus claires bénéficient de certains privilèges dans la société, sont vues positivement (riches, intelligents, beaux…) dans les milieux professionnels, familiaux ou même dans les relations sentimentales.

Tandis que les plus foncés sont vus plus négativement (ignorants, pauvres, malhonnêtes…). Le colorisme est une sorte d’héritage de la colonisation et du racisme, que les blancs ont légué aux noirs pour qu’ils se catégorisent entre eux. 

Si entre hommes c’est compliqué, c’est surtout chez la femme noire que le phénomène est très problématique. Les métisses et les claires sont considérées comme des trophées, le saint Graal, tandis que les femmes noires foncées sont moins considérées, moins respectées. 

Exemple : Vous vous rappellez du challenge #AucuneBriqueNiraAuVillage ? Regardez comment les hommes vénéraient les femmes claires et métissées. C’est de ça dont on parle.

La dépigmentation volontaire : la conséquence du colorisme

Si le colorisme est l’héritage du racisme, l’héritage du colorisme c’est la dépigmentation volontaire. Les filles noires de peau, considérant leur couleur comme un défaut pour réussir dans la société et être admirées, optent pour le kwanza (le tcha) comme voie de recours.  

Non, les femmes noires qui se dépigmentent NE VEULENT PAS ressembler aux blanches. Elles veulent ressembler aux claires et aux métissées. Contrairement à ce que les blancs croient. Ressembler à Beyoncé est plus sympa que ressembler à Jennifer Aniston (non je n’ai rien contre elle, promis). 

Que font les autorités au Gabon ?

Rien. Force est à la loi, dit-on. Si le colorisme est beaucoup plus sournois, la dépigmentation est désastreuse aussi bien moralement que physiquement : risques de cancers, plaies inguérissables, accouchement compliqué, kystes, etc… On a tous les ingrédients pour faire interdire tous ces produits qui font plus de mal qu’autre chose aux populations. Certains pays comme le Ghana ou le Rwanda, ont interdit la vente des produits éclaircissants.

On a bien essayé à Moanda (ville du Gabon), mais l’interdiction a été levée pour 2-3 plaintes de kwandzeurs effarouchés. Aussi, les publicités de ces produits ne devraient même pas exister. Ce qu’il faut comprendre, c’est que ce combat n’est pas régional, ni même national, mais bien mondial. Car tous les noirs du monde sont concernés. Il faut donc que les autorités prennent leur responsabilité. 

Le colorisme, ne peut être vaincu que par l’éducation, la sensibilisation et la dénonciation des victimes. 

Il n’y a qu’à voir comment en administration ou dans les commerces, les employés deviennent tout de suite plus courtois et professionnels quand ils ont en face un métisse (je ne parle même pas des blancs). Même dans le milieu professionnel, une commerciale métissée aura plus de chances d’être recrutée qu’une noire . Ceci en se basant sur le fait qu’inconsciemment la peau claire est un idéal et vendrait plus facilement. Je ne parle même pas du fait qu’on ait mis l’accent français sur un piédestal en le considérant  comme un “accent professionnel”. Un fang avec un accent fang serait un villageois. Mais bon ça c’est un tout autre sujet.

Comment y faire face en dépit des voies légales ? N’hésitez pas à remettre à leur place toutes les personnes qui font ce genre de discrimination. Mais surtout, dites aux femmes noires qu’elles sont belles et qu’elles ne sauraient l’être autrement qu’avec leur belle couleur naturelle. Donnez leur confiance.

Les femmes africaines en quête de modèles

Si on a longtemps été subjugué par des beautés tels que Beyoncé, Janet ou Halle Berry, l’arrivée de nouvelles icônes de beauté comme Lupita Nyango ont fait du bien aux femmes noires. Qu’en est-il en Afrique subsaharienne? Ou même au Gabon ?

On a le sublime exemple de Mani Bella, qui a arrêté de se blanchir la peau et qui sensibilise sur les dégâts de la dépigmentation. Mais le combat est encore long. On a vu tellement de stars, animateurs ou journalistes, passés du noir au clair au fil de l’évolution de leur carrière. Je ne vais pas citer leurs noms. Mais vous les connaissez et vous les voyez tous les jours. (Envoyez – leur l’article même lol)

Heureusement on a une nouvelle génération de star qui ne sont pas prêtes de changer et qui revendiquent leur couleur comme Shanl, Creol, Queen Koumb, Welkome…

Je pense qu’au Gabon, on a un vrai problème d’identité culturel, nationale et même d’identité noire. Et si on continue ainsi, le colorisme ou la dépigmentation ne sont pas prêts de s’arrêter. Au lieu de limiter la fête de la culture à quelques danses et chants locaux, il est peut être temps qu’on traite des problèmes de fonds de façon pérenne. Mais surtout que des mesures soient prises pour mettre fin à ces problématiques qui peuvent paraître “légères” , mais qui en vrai représente le socle même d’un pays.

Auteur : Malvyna

Petite dame gabonaise de 1m59, Consultante en Communication d'entreprise. Beauty addict, amoureuse de cheveu crépu, féministe sur les bords, fan de Rnb des 90's et 00's Pleine d'amour et d'eau fraîche.

5 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s