5 gestes solidaires et presque gratuits que l’on peut adopter au Gabon

Parfois, on cherche mille et une excuses pour justifier notre incapacité à faire preuve d’altruisme et de solidarité envers autrui. Pas d’argent, pas de travail, pas de ressources… Or, on a des super pouvoirs qui ne nécessitent que de l’amour et de la bienveillance pour se mettre en exécution et donner notre part de bonheur au monde.

La journée nationale du don de sang, le 14 juin, m’a rappelé cette vérité. J’étais invitée à Onomo Hotel pour le lancement de l’application Ntchina, qui veut dire sang en Omyene. Ntchina est une application communautaire d’entraide au don de sang, qui facilite l’acquisition de donneur.

C’est donc dans ce beau moment où la santé des humains était au cœur des discussions que j’ai eu cette idée de nous rappeler quelques beaux gestes à faire qui ne nous coûteraient pas grand-chose.

1- Être donneur de sang volontaire en téléchargeant l’application Ntchina

Un accident de voiture, un accouchement, un cancer, une anémie sévère ou la drépanocytose…Il y a des milliers de raisons pour lesquelles des malades ont besoin quotidiennement d’une transfusion sanguine. Cependant, les centres hospitaliers sont confrontés à la difficulté de trouver des donneurs volontaires. Les familles sont souvent contraintes de chercher elles-mêmes des donneurs en multipliant des publications sur les réseaux sociaux et interpellant amis et connaissances.

L’application Ntchina permet aux demandeurs d’envoyer une alerte directement à de potentiels donneurs déjà inscrits dans l’application. Le donneur correspondant au besoin (selon son groupe sanguin) n’aura qu’à répondre à l’alerte et suivre la procédure normale de don de sang. Résultat, un gain de temps qui est la chose la plus précieuse dans ces circonstances, et surtout, une vie potentiellement sauvée grâce à vous.

Petit aperçu du beau monde du digital présent au lancement de Ntchina

Vous devenez dès lors le super-héros d’une vie, sans dépenser le moindre sou. Ce n’est pas beau ça ? Téléchargez Ntchina sur Playstore et pour les adeptes de Apple, c’est ici.

2- Faire des dons aux orphelinats (vêtements, aliments, livres, linge de maison…)

Il ne faut pas être milliardaire pour faire un don à un orphelinat. On pense souvent à tort qu’il faut avoir des cartons de poulets et de grands sacs de riz pour faire un don dans un orphelinat. Mais c’est une grande erreur que nous ont inconsciemment inculquée les politiciens de ce pays (oui, je pèse mes mots). En réalité, les orphelinats n’attendent que le moindre petit geste des Gabonais lambdas pour vivre quotidiennement. Les gros dons que l’on voit à la télévision ne sont que périodiques et ne garantissent pas le bien-être des enfants sur le long terme.

Le don revient toujours au donateur, tel l’eau de rivière qui revient toujours à la mer.

amor abassi

Personnellement, je fais avec ma famille un don annuel de vêtements inutilisés (pas inutilisables oh, on se connaît) à un orphelinat situé à Belle-Vue 1. Ils ont toujours de nouveaux bébés là-bas. Oui, on ne le ressent peut-être pas dans notre petit confort, mais il y a beaucoup plus d’orphelins et d’enfants abandonnés que l’on ne croit dans ce pays. Vous pouvez, par exemple lors de vos courses mensuelles, ajouter de petites choses en surplus. Vous pouvez vous organiser et le faire en famille ou en groupe d’amis.

3- Devenez bénévole pour une association apolitique

Quoi de mieux qu’une association pour porter une cause qui aidera la collectivité. Le monde associatif n’est pas de tout repos, c’est sûr. Je vous imagine en train de dire “les Gabonais ne savent pas travailler en groupe”. Et je suis d’accord avec vous. Mais on ne peut juste pas se résigner, lâcher l’affaire et attendre que le Bon Dieu fasse le boulot pour nous. Il y a des causes qui méritent les efforts de chacun. Si l’idée d’être membre actif vous répugne, vous pouvez toujours être bénévole et n’apporter que votre aide de façon ponctuelle.

Session open mic durant le Festival Black History Arts organisé par l’association culturelle et artistique « Slam Master »

Il y a beaucoup d’associations de divers domaines, qui travaillent durement avec parfois moins de 5 membres. Elles obtiendraient certainement de meilleurs résultats si elles avaient plus de bénévoles. Appartenir à une association et défendre une idée est l’une des choses les plus épanouissantes qui soit. Depuis 2 ans, je suis devenue coordinatrice du Festival Black History Arts pour l’Association Culturel et artistique Slam Master. Et comment vous dire ? La promotion de l’art et de la culture fait désormais partie de mon lifestyle et j’adore ça ! lol.

4- Soutenir les entrepreneurs sociaux

Être entrepreneur dans ce pays est déjà un combat quotidien. Mais ça l’est encore plus quand on est un entrepreneur social et qu’on doit faire face aux tracas quotidiens alors que les gains sont déjà limités, au vu du secteur. Alvine Yeno, par exemple, est l’initiatrice de l’application communautaire de don de sang qui n’a pas vocation (en tout cas pas pour le moment) à la rendre milliardaire. Comment l’aider à nous aider ? En likant et en partageant toutes ces publications sur la page de Ntchina, en lui offrant nos services selon notre expertise.

Alvine Yeno est une figure dans le monde des start-ups au Gabon. Elle a remporté deux concours d’entrepreneuriat prestigieux : le prix Tony Elumelu et le startup challenge de Gabon Telecom. Vous avez un média ? Faites sa promo ! Vous avez une marque de vêtements ou de cosmétiques ? Faites en votre égérie (elle est belle en plus lol). Vous avez des connaissances en développement de solutions numériques ? Apportez votre expertise. Vous avez besoin d’un site web ? Contactez-la ! Alvine n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Il y a tellement de façons d’apporter sa pierre à l’édifice que vous n’avez aucune excuse. 

5- Devenez des diffuseurs d’amour !

Les gars, prêchez l’évangile de Jésus-Christ. Bon, si vous n’êtes pas chrétiens, toutes les religions (ou presque) ont pour socle l’amour ou la charité. Nos convictions ne doivent pas s’appliquer uniquement dans nos maisons, mais bien autour de nous, dans nos quartiers, nos lieux de travail… Soyons attentifs à l’autre. Aidons les enfants à traverser la route, accompagner une jeune femme seule dans la rue (sans la draguer), soulevons le sac de course de la maman qui revient du marché, prêter sa place de parking…

Développons l’empathie. Donnons aux mendiants. Et même sur nos réseaux sociaux, nous pouvons instaurer un climat de bienveillance.

Cet article n’a pas pour but de vous apprendre à être des gens bien. C’est juste un petit rappel à tous, moi y compris. Le but est de laisser le meilleur des mondes aux prochaines générations. Mais ce monde ne va pas arriver tout seul comme par magie. Si nos enfants sont témoins de nos efforts, ils les appliqueront eux aussi et les transmettront également à leurs enfants, ainsi de suite…

Merci à Ntchina qui m’a rappelé qu’on a tous le super pouvoir pour impacter le monde. Ce super pouvoir, c’est l’amour. J’ai hâte de faire mon premier don de sang.

Téléchargez l’application des super-héros.

Allez, tchuss !

Auteur : Malvyna

Petite dame gabonaise de 1m59, Consultante en Communication d'entreprise. Beauty addict, amoureuse de cheveu crépu, féministe sur les bords, fan de Rnb des 90's et 00's Pleine d'amour et d'eau fraîche.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s