3ième vague du Covid-19 au Gabon : Mon expérience 

Hey Love,

Tu m’as tellement manqué ! Je sais que tu t’es demandé où j’étais passée ces dernières semaines. Comme toujours, je m’applique au mieux à te fournir du contenu authentique et vrai. Je ne pouvais donc pas continuer à donner mes opinions de société, et proposer des bons plans quand derrière le rideau, tout n’était pas forcément rose. De plus, je n’avais aucune envie de vous faire subir mes émotions négatives. Donc j’ai opté pour le silence et un retour de qualité.

Comme vous l’avez compris, grâce au titre de cet article, j’ai eu le Covid-19. Et vu que j’ai la chance d’avoir une famille où règnent à foison les bisous et les câlins, nous avons été 8 contaminés. Autant vous dire que j’ai vu au moins 8 nuances de Covid-19. 

Quand j’avais encore une bonne tête avant les premiers symptômes

Parallèlement, étant parmi les premières victimes de la troisième vague annoncée en août, mon vécu m’a permis d’être confrontée à la qualité de la prise en charge du comité de pilotage du Covid au Gabon. 

Je vous en dis plus sur tout ce mauvais épisode dans les prochaines lignes en découpant mon récit en plusieurs étapes.

1- Je suis officiellement cas contact.

J’ai appris que l’un de mes proches directs était positif au test PCR après qu’il se soit rendu à l’hôpital après un “palu” (vive l’auto-diagnostic) qui n’évoluait pas malgré la prise de médicaments. Dès le lendemain, on s’est donc tous rendu au Stade d’Angondje pour effectuer des tests en tant que cas contact. Sachant que le membre de ma famille contaminé avait été directement placé sous assistance respiratoire. 

2- Je suis un cas contact, mais y a pas d’urgence pour le Copil.

Je précise que les test PCR des cas contacts ne se font (ou ne se faisaient à cette époque) qu’à Agondje et avec un justificatif obligatoire qui atteste qu’on est véritablement cas contact. Je vous épargne les détails de l’infirmière qui a tenu a précisé qu’ils ne prenaient que 15 personnes à tester (sachant que rien que ma famille on était 8…). Après les tests, on nous a annoncé que les résultats seraient disponibles dans 3 jours. Sachant que j’avais fait plusieurs fois des tests au Laboratoire Gahouma gratuitement, et que là-bas les tests sortent 2 jours après.

Mais comment comprendre que des résultats de tests PCR de cas contacts ne soient pas prioritaires que de simples voyageurs ou volontaires libres? Dat is de kweshone !

3 – Auto-confinement, résultats en retard et prise en charge

Nous avons effectué nos tests et nous nous sommes mis en quarantaine. N’ayant reçu aucun protocole particulier et étant tous potentiellement contaminés, Nous avons mis en place une routine histoire de ne pas contaminer les potentiels non-contaminés. A ce moment, trois (sur huit) d’entre nous ont déjà des symptômes identifiés. Et moi je n’en avais aucun. Mais globalement, tout le monde allait bien.

Nous étions censés recevoir nos résultats 3 jours plus tard. Et c’est là que j’ai ressenti les premiers symptômes. Des maux de tête hors du commun. Nous avons obtenu nos résultats 4 jours plus tard (rien que ça!). Soit une éternité pour des personnes ayant été en contact avec un contaminé sous assistance respiratoire. Merci le Copil. 

Nous étions sept positifs et une négative. Après la remise des résultats, nous avons été reçus par un médecin du Copil qui nous a donné des recommandations et des médicaments selon le niveau de propagation de maladie de chacun. 

4- Des symptômes inattendus

J’avais de violents maux de tête, de la diarrhée ( ce fut “chiant” lol), une toux légère qui est arrivée au milieu de mon traitement et une énorme fatigue. Je prenais une quinzaine de comprimés par jour. Entre le traitement et la maladie en elle-même, j’étais épuisée littéralement 24h/24. 

Nous étions sept malades, mais avec des symptômes différents les uns des autres selon les organismes. Et c’est là que je souhaite attirer votre attention. Ne vous attendez pas à être forcément enrhumé ou à tousser tous vos poumons. Seuls deux d’entre nous étaient vraiment en état grippal. Hors dans l’esprit commun des Gabonais, le Covid est un juste un gros rhume. Que nenni.  

5- Victimes du variant Delta?

Nous étions fin septembre, début août. Il semblerait que nous ayons été victime de l’un des variants ramenés par les vacanciers. Entre les mariages et les événements qui allaient bon train, l’hypothèse d’une 3ième vague était inévitable. 

Le Covid et ses multiples variants sont très sournois et peuvent vous laisser penser que vous êtes en pleine forme alors que vous êtes contaminé et dangereux pour vos proches. 

6-  Mon avis sur la prise en charge du Copil

Quand ma famille a été touchée, il y a avait moins de 100 contaminés dans l’ensemble du territoire. Raison pour laquelle j’ai eu la naïveté de croire que notre prise en charge serait rapide et efficace. Le retard de la sortie des résultats m’a vraiment choqué.

Pendant le traitement, nous avons reçu plusieurs 3 ou 4 appels du Copil pour nous re-identifier alors qu’on avait rempli des formulaires sur place. Flemme…

Une fois le traitement terminé, on est retourné faire des tests PCR de contrôle. Grande fut ma surprise de constater que nous qui étions potentiellement encore malades étions assis avec des cas contact potentiellement non-contaminés. Imaginez le gâchis si par inadvertance on avait contaminé quelqu’un. 

Tous ces détails m’ont choqué. Si à moins de 100 cas, la prise en charge est de ce niveau, j’ai bien peur que ce soit la catastrophe à 1000 cas. 

Être cohérent c’est mettre en place des procédures de prise en charge à la hauteur du couvre-feu et des multiples mesures décidées depuis mars 2020.

toute une petite dame gabonaise

Mais bon, heureusement, les médecins ont été compétents et le traitement efficace. C’est le plus important vous me direz. 

7- Ce que le Covid m’a pris 

Malheureusement, dans cette bataille contre la covid, on était 8. J’y ai perdu un membre de ma famille, un pilier, qui n’a pas pu se remettre de cette insuffisance respiratoire. Ce qui devait être une anecdote drôle à raconter est devenue un souvenir douloureux dont on ne s’en remettra sans doute jamais. 

8- Le vaccin ou PCR? 

Mon expérience désastreuse de la maladie qui s’est soldée par la perte d’un être cher fait que je me suis légèrement radicalisée sur la question. La base serait de vous dire de respecter les mesures barrières mais je trouve ce discours totalement démodé en octobre 2021.

Prenez conscience de la maladie. Soyez attentifs à votre corps. Et surtout soyez responsables. Votre choix de vacciner ou non vous appartient totalement. Alors évitez de faire du suivisme ou de la propagande sur des théories complotistes et prenez le temps de bien vous renseigner et d’étudier chaque vaccin disponible au Gabon. N’hésitez pas à faire des tests PCR réguliers pour toujours être sûr de votre état de santé.

Les variantes du Covid sont plus subtiles, plus rapides et plus dangereuses. Si votre organisme est tenace, n’oubliez pas que votre entourage peut être plus fragile. 

En vous protégeant, vous protégerez aussi les autres. 

Auteur : Malvyna

Petite dame gabonaise de 1m59, Consultante en Communication d'entreprise. Beauty addict, amoureuse de cheveu crépu, féministe sur les bords, fan de Rnb des 90's et 00's Pleine d'amour et d'eau fraîche.

4 commentaires

  1. Merci pour cet article. « Ça n’arrive qu’aux autres, on réalise pas tant que ça ne nous touche pas »
    J’espère que tu vas beaucoup mieux, mes condoléances pour la personne que tu as perdue. Prenons soin de nous et de nos proches.

    Il y a vraiment le Corona au Gabon oh

    J'aime

  2. Je suis touché par cet article ..je suis sans voix juste te dire fortifie toi davantage et prend courage face à tout ceci. Condolences à la famille ma Cherie. Cette histoire de COVID-19 Que Dieu vienne nous delivre de tout ceci.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s