Pourquoi les Gabonaises ont toutes le même style ?

Chainettes « Afrique », mules à talons, body…autant d’accessoires et de vêtements connus de tous, qui font l’unanimité auprès d’un grand nombre de femmes. Dans les rues de Libreville, elles arborent majoritairement le même style, les mêmes vêtements. Si bien que l’on ressent un sentiment de déjà vu, même en voyant une personne pour la première fois.

Mode ou tendance, serait-ce la seule à explication à cette révolution de l’uniformité du style? J’ai quelques doutes. Je vous en dit plus dans les prochaines lignes.

Est-ce la fin de mode par la différenciation ?

Jusqu’au milieu des années 2000 encore, l’atout d’une réelle fashionista était sa capacité à ne porter que des vêtements rares. On se distinguait par le côté recherché dans le style. Le summum du mauvais goût résidait dans le fait de porter un vêtement populaire. Trouver une femme avec la même pièce que soi à une soirée, aussi belle soit-elle, était un aveu d’échec.

3 nanas au style complètement décalé !

Bien sûr il y avait des vêtements à la mode. Mais chacune se challengeait pour se réinventer. Et très souvent, les vêtements populaires étaient portés par des personnes de catégorie sociale moins élevée.

Alors comment expliquer ce revirement en 2021, où il y a autant de marques que de personnes ?

Internet : le monde, ce village planétaire

A l’ère d’internet, tout est plus rapidement et facilement, atteignable et accessible. Les plateformes de e-commerce se sont énormément développées. Si à une époque, seuls ceux qui avait de grands moyens pouvaient voyager pour chercher leur marchandise, aujourd’hui ce n’est plus le cas.

On a souffert avec les talons transparents lol

Les compagnies chinoises telles que Aliexpress (Alibaba) ou Shein, effectuent de la vente en gros de vêtements et accessoires à des prix très faibles. De ce fait, les revendeurs se sont multipliés et vendent tous la même marchandise, vu qu’ils ont tous le même fournisseur. Il n’y a qu’à faire un tour sur les pages de vente en ligne ou sur des groupes Facebook « Bon waz à dealer » ou « Shopping au Gabon » pour s’en rendre compte.

Parallèlement, on observe le développement du dropshipping ces dernières années. Tout le monde peut créer sa marque et vendre partout à présent. Il suffit d’avoir un ordinateur ou un smartphone et une bonne connexion internet.

De plus, les marques comme Zara, Boohoo ou Pretty little thing qui sont des références dans la mode pour les catégories moyennes, sont devenues accessibles. Un clic, une bonne occasion et hop, on a la chaussure Zara en vogue.

les débardeurs Zara qui font fureur sur le web

Toutes ces facilités font que bien que le marché est grand, les fournisseurs étant similaires, on se retrouvent très facilement tous avec le même produit tendance du moment.

Les influenceurs web donne le ton

Si le public ne se laisse plus duper par le matraquage médiatique, il a encore du mal à dire « non » à cette blogueuse ou ce « viner » qu’il aime bien. En 2021, on a plus envie de croire sur parole un Uriel Abagha ou à une Chey qui nous garantie l’efficacité d’un produit.

Il en est de même pour la mode. Un vêtement porté par une influenceuse impactera sa communauté, qui achètera le même vêtement, même en imitation. Les marques étant très malignes, peuvent contacter, une dizaine d’influenceuses qui seront imitées par des centaines voire des milliers de jeunes filles.

Sachant que l’on est dans un petit pays comme le Gabon, dans une petite capitale comme Libreville…imaginez l’impact de cette manœuvre commerciale ?

Résultat : la plupart des jeunes femmes portent des chaines Afrique (qui sont trop belles d’ailleurs), des mules ou des longues robes en soie aux imprimés wax.

La crise de l’authenticité même dans la mode ?

Ces tendances à l’uniformité du style dénote un phénomène dont je parlais déjà dans un vieil article. Il s’agit de la crise de l’authenticité dans la société actuelle. Et cette crise est tellement présente qu’elle impacte même l’univers de la mode.

La nouvelle tendance : les longues robes en soie aux imprimés wax

La mode est un chemin tracé par une sorte d’élite qui dit ce qu’il faut porter quand et comment. Et on la suit souvent aveuglément par peur de ne pas se conformer et pour paraître tendance au regard des autres. Or le regard des autres est un piège qui vous fera tomber dans la peur d’être vous . Et toute la beauté de la mode réside dans notre capacité à assembler des pièces qui nous ressemblent pour créer notre propre identité.

Parce que nos vêtements parlent pour nous. Nos vêtements, c’est nous. Alors pensons à nous et pour nous quand nous nous habillons. Portez des vêtements populaires si vous le faites pour vous, et qu’ils vous correspondent. Mais ne le faites pas par suivisme ou pour le regard des autres.

Je vais de ce pas commander ma chainette Afrique. C’est l’Afrique qui gagne non? Lol

Allez, tchuss.

Auteur : Malvyna

Petite dame gabonaise de 1m59, Consultante en Communication d'entreprise. Beauty addict, amoureuse de cheveu crépu, féministe sur les bords, fan de Rnb des 90's et 00's Pleine d'amour et d'eau fraîche.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s