10 leçons que j’ai retenues de ma vingtaine

Hey love! 

J’espère que vous allez bien et que cette semaine a été belle chez vous. Pour ceux qui ne le savent pas, depuis vendredi dernier je suis trentenaire ! Et oui, votre p’tite dame devient une p’tite vieille de 30 ans. Un âge particulier. A cet âge, on n’est pas tout à fait vieux, mais on n’est plus tout à fait jeune non plus. On doit faire face à de nouveaux défis, totalement différents de ceux de la vingtaine. Je pense que la vingtaine nous prépare à notre vie adulte, et la trentaine nous permet de construire notre vie de façon plus concrète.

Toute une glorieuse trentenaire

C’est pourquoi il est important de bien mener sa vingtaine et de bien en profiter. Car elle définit quel type d’adulte l’on sera. Je vais donc vous présenter dans cet article, 10 leçons que j’ai retenues de ma vingtaine.

1- Il faut se connaître soi-même

Dans ma vingtaine j’ai appris l’importance de me connaître moi-même : mes valeurs, mes peurs, mes limites, mes qualités… Autant de choses qui font que l’on est soi-même et qu’on sache s’affirmer en  tant qu’individu. Même dans le tourbillon de la jeunesse et des multiples amitiés et situations, c’est indispensable de savoir exactement où commencer et où s’arrêter. Je pense (et ça n’engage que moi) qu’il faut se permettre de tester un maximum de choses (dans la limite de ses valeurs) pour savoir ce qui nous convient ou pas. 

Il ne faut surtout pas entrer dans la trentaine en étant toujours la personne qui suit partout où le vent la mène. Alors étudiez-vous! 

2- Personne n’est indispensable

Votre meilleure amie de l’université ne sera peut-être plus là pour vous à l’aube de vos trente (30) ans. Vous ne me croyez pas?! Vous comprendrez plus tard. La vingtaine vous fera comprendre que dans la vie, tous vos proches d’aujourd’hui n’ont pas vocation à rester là pour vous. Il y a des gens que la vie vous enverra pour un laps de temps bien défini. Puis les mésententes, la distance, le temps ou autre chose finira par avoir raison de vous. 

Cela ne veut pas dire que la personne est mauvaise. Juste que son temps dans votre vie est épuisé. Et vous continuerez de vivre.  

3- On ne rencontre pas forcément le grand amour

La grosse désillusion pour certaines femmes! Ni Cendrillon, ni Blanche-Neige n’avait 30 ans quand elle a rencontré le prince charmant. Alors pourquoi on aurait imaginé rencontrer “Bae” à plus de 30 ans?! Merci la société!

Alors, il y a bien entendu des exceptions. Mais au moins, comprenez-le une bonne fois pour toutes : il n’y a pas d’âge pour rencontrer l’amour. Ne vous embarquez pas dans des relations toxiques pour rien. Prenez votre temps, dixit une célibataire (non mariée) de 30 ans.

4- Il faut faire face à l’imprévu

J’avais calculé ma vie au millimètre près. Bac à 17 ans, licence à 20 ans, master à 22 ans, CDI dans une agence de communication ou une entreprise commerciale à 23 ans, bae et premier enfant dans la foulée. Quel optimisme !

Alors j’ai atteint mes objectifs jusqu’à la licence. Pour le reste j’ai improvisé 😂. J’ai fait une année blanche en raison des difficultés financières de ma mère. J’ai fait une année de chômage. Et j’ai passé mon master en cours du soir en alternant avec un job d’assistante administrative la journée. J’ai travaillé en agence à 26 ans et je n’ai eu le CDI qu’à 27 ans au lieu de 23. Comme quoi, l’environnement ne sera pas forcément okay avec votre planning. Adaptez-vous et surtout ne vous découragez jamais.

5- Avoir foi en quelque chose

Ma foi en Dieu a été un pilier lors de ma vingtaine. Je sortais d’une époque où l’une de mes préoccupations majeures était ma cotisation pour le prochain Bomb’Afro à trouver un travail dans un environnement compliqué, trouver des finances, être autonome, aider la famille, faire face aux déceptions, aux refus… Bref on entre lentement et sûrement dans la vraie vie, et pour tenir il faut être fort non seulement physiquement ou moralement…mais surtout spirituellement.

L’assurance de l’amour du Christ par son sacrifice a été tout ce temps ma bouée de sauvetage. Le but n’est pas de vous évangéliser mais peu importe…croyez en Dieu.

6- Tu vas échouer, tu auras tort et tu changeras d’avis

Au fur et à mesure dans ma vingtaine j’ai appris à avoir tort. Expérience traumatisante pour la Madame Je Sais Tout que je suis. On se trompe de jugement, on fait les mauvais choix, on a une mauvaise gestion de nos relations amoureuses, amicales ou même familiales.  On se trompe de filière, de carrière, de passion… on ne valide pas nos matières, on bouffe l’argent de l’école, on sèche et on se cogne. Bref, on échoue, on a tort et on apprend.

il fallait juste que je mette cette photo quelque part lool

N’ayez jamais peur de changer d’avis. La vie et les expériences vous changent. Assumez-le.

7- Accepter que les gens ne sont pas obligés de t’aimer

Plus jeune, je pensais que les gens n’aimaient pas les mauvaises personnes et qu’il suffisait d’être une “bonne” personne personne pour être aimé. Donc je prenais très mal le fait qu’une personne ne m’appréciait pas, je me demandais ce que j’avais pu faire. Trop de naïveté! 

A l’aube de ma trentaine j’ai compris que certains évaluent les autres à la hauteur de leur propre mesure. Faire l’unanimité est une perte de temps. Soyez juste en phase avec vous-mêmes et vos valeurs. 

8- Tu comprendras la valeur de l’argent

Ai-je besoin de vous expliquer cela? Entre 20 et 29 ans, l’argent prend une tout autre dimension dans la vie. Les besoins sont de plus en plus nombreux et surtout plus sérieux. Entre chercher l’argent pour un groove et chercher l’argent pour régler une facture, il y a une grosse différence. 

Du coup, au fur et à mesure on apprend à gérer son argent de façon optimale, et même à diversifier ses revenus. 

9- Tu sauras que la mort est une étape de la vie 

Dans ma vingtaine j’ai été le plus confronté à la mort. Le pire c’est que je sais qu’avec le temps, je sais que j’y  serai encore plus confronté. Grand-parents, oncles, tantes, amis, connaissances voire parents pour certains…disparaissent au fil du temps. Au départ on est choqué, traumatisé…puis avec le temps on essaye de s’y accoutumer.

La mort fait partie de la vie.Triste réalité.

10- Oser

Ma vingtaine m’a appris à oser, à prendre le risque. Rien n’est acquis. Parfois il faut secouer le destin pour atteindre ses objectifs. Alors que j’ai pensé à créer mon blog à 23 ans, je n’ai pu me lancer qu’à 29 ans. Et ça a porté les fruits que je n’espérais même. Faites ce que vous aimez, profitez. Advienne que pourra.

Je sens déjà la trentaine passer avec son lot de pressions sociales. J’en suis même à regretter ces 10 dernières années. Mais je compte sur vous pour m’accompagner ces prochaines années. Hâte de vous raconter les syndromes post-traumatiques de cette prochaine décennie.

N’hésitez pas à compléter ma liste de leçons et surtout dites moi si vous vous reconnaissez dedans.

Allez, tchuss !

Auteur : Malvyna

Petite dame gabonaise de 1m59, Consultante en Communication d'entreprise. Beauty addict, amoureuse de cheveu crépu, féministe sur les bords, fan de Rnb des 90's et 00's Pleine d'amour et d'eau fraîche.

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s